CONCERTO GROSSO... MA NON TROPPO

création 2015

 

Dans ce premier spectacle présenté sous la forme d'un concert théâtralisé, nos onze musiciens vont devoir partager un espace très réduit qui va vite se révéler invivable. Jusqu'à ce que les murs et les limites de l'espace et du temps soient repoussés...

 

Bruno Coffineau : composition et mise en scène

Anaïs Andret- Cartini : trompette

Héloïse Biseau : flûte traversière

Alice Burger : clarinette

Bruno Coffineau : accordéon

Thierry Di Filippo : guitare

Youssef Ghazzal : contrebasse

Mahaut Kayanakis : trombone

David Mimey : saxophone soprano

Dominique Regef : violoncelle

Céline Verdier : violon

Guillaume Viala : percussions

 

Laia Autonell : danse

Pierre Lebas : création visuelle et décors

Camille Ellouz : création lumières

Arthur Bramao : photographies

Carlos Valcarcel : diffusion

CONCERTO GROSSO... MA NON TROPPO a reçu le soutien de la Région Midi-Pyrénées, du Conseil départemental de Haute-Garonne, de la mairie de Toulouse, du Fond de professionnalisation d'Audiens et de la Spedidam.

 

CE SPECTACLE BENEFICIE DE L'AIDE A LA DIFFUSION DE LA REGION MIDI-PYRENEES.

 

Un spectacle tout public à tour burlesque, sombre et poétique mélant musique théâtre, danse et cirque dans un décor haut en couleurs.

 

"J'ouvre avec «Concerto grosso ma non troppo» une série de concerts théâtralisés où musique, arts visuels, danse et cirque cohabitent sur le plateau en déroulant des histoires humaines peuplées de personnages poétiques et burlesques.

Mes compositions reflètent la variété de mon parcours musical et mélangent allègrement baroque et rock, modes orientaux et rythmes impairs, adagios et tangos, cordes frottées et accordéon, sérénades et music-hall. Tour à tour légères ou sombres, les mélodies portées par la richesse des timbres et des arrangements se prêtent à des images que j'ai voulu relier à une tradition de musique de scène, en incorporant au spectacle des touches de théâtre, de danse, de cirque, ou encore d'arts visuels tels que le dessin, la vidéo ou la

lumière.

Dans ce premier opus est abordée la question de l'espace, vital s'il en est ; un clin d'oeil à cet orchestre dit de poche qui n'en est pas moins imposant.

Et la gageure de tenir dans un espace grand comme un mouchoir. . de poche !"

Bruno Coffineau, auteur, compositeur, metteur en scène.